Le programme SEM’AIL jr.

18 mai 2014 12h31

 La SABM est fière de soutenir l’expansion du programme SEM’AILjr  jusqu’en août 2015 permettant ainsi d’élargir le réseau de partenaires en région et de multiplier le nombre de jeunes impliqués dans la sauvegarde de l’ail des bois – une espèce vulnérable vedette de la conservation au Québec.

Au printemps 2010, le Biodôme développait un programme éducatif nouveau genre : SEM’AILjr. La mission secrète de nos agents de l’escouade du F.B.Ail : s’impliquer concrètement dans la conservation de la biodiversité, en créant une nouvelle population viable d’ail des bois dans leur localité.

Vivre une expérience positive en nature en bas âge, représente un moyen efficace de bâtir un lien d’attachement à son environnement. 

Le Biodôme de Montréal a d’abord développé en 1999 SEM’AIL, un programme de sensibilisation et de restauration pour l’ail des bois. De 2000 à 2004, près d’un million de graines ont été distribuées à 1117 propriétaires d’érablières intéressés à semer l’espèce chez eux à des fins de conservation. Aussi, plus de 440 000 bulbes provenant de cueillette illégale ont été replantés par les participants. On estime que ce programme a conduit à la création de plus de 500 nouvelles colonies d’ail des bois dans les régions les plus touchées par la récolte abusive : la Montérégie, Lanaudière, les Laurentides, l’Outaouais et l’Estrie. Malgré tous les efforts consentis, l’espèce est encore largement cueillie! Les agents de la Faune saisissent en moyenne 80 000 bulbes par an!

 L’ail des bois (Allium tricoccum) est une petite plante printanière typique de nos érablières. Ses bulbes sont comestibles et très recherchés par les amateurs. En 1995, elle devenait la première espèce légalement désignée au Québec. La vente est désormais interdite et la cueillette à des fins personnelles est limitée à 50 bulbes par an. Bien connue du public, la voilà devenue une espèce emblématique de la conservation au Québec. 

SEM’AILjr est un volet scolaire qui soulève l’enthousiasme des enfants depuis 2010. Déjà treize écoles des régions les plus touchées par le déclin ont accepté de relever le défi de créer une nouvelle colonie viable d’ail des bois dans leur communauté.

  • La formation des jeunes débute en classe en avril, par un atelier dirigé par une animatrice du Biodôme.
  • Un mois plus tard, toute la classe se rend en forêt pour réaliser la plantation. Chaque élève sème 100 graines, pour un total de 2500-3000 graines par classe.
  • Ces jeunes, majoritairement en 4e année, auront la chance de poursuivre leur mission ‘top secrète’ le printemps suivant, en allant dénombrer les semis émergés et les bulbes transplantés.

Pour la SABM, ce projet constitue une implication concrète en restauration de la biodiversité.